Image

Great Week-end

Great Weekend

Qu’il est agréable de passer un bon week-end entre amis, à la campagne. Faire la fête, se coucher à l’aube. Se réveiller avec un ciel bleu et prendre son café dehors sur la terrasse, entouré de ses amis. Farniente, barbecue, bronzer au bord de la piscine avec une petite musique pour rythmer le tout.
Un super weekend pour fêter les 23 ans et 24 ans de mes amies Océane et Marine.

Image

Graffitis

Graffitis

Comme beaucoup d’autres, j’utilise les transports en communs et ce que j’apprécie énormément avec les trains, les gares (oui j’apprécie quand mm qqch dans tout ça, excepté la foule, les retards etc.) ce sont les graffitis que l’on retrouve sur les wagons. Ils ne restent pas bien longtemps car la Sncf fait le nécessaire pour les faire disparaître et pourtant…

Je trouve cela magnifique. Je n’aime pas les voir sur des bâtiments anciens qui ont une valeur historique, mais sur les TGV, trains, pas de soucis. Pour moi, cela fait partie du décor « urbain » et ça donne une touche de peps à ces wagons tristounets. Ca me donne le sourire et donc de temps à autre je prends en photo ceux qui me plaisent. C’est un peu comme les trams de Montpellier, on est content de monter dans quelque chose d’aussi beau 🙂

Image

Lisbonne (suite)

Lisbonne (suite)

Je vous mets ici une photo de notre petit déj’, avec notamment des pasteis de belem, c’est juste à tomber par terre. Les desserts sont souvent à base de pâte d’amande et de cannelle.

La ville est très intéressante d’un point de vue architecture, vous ne serez donc pas déçu. Lorsque je choisis une destination, j’accorde souvent la détente à la visite, car je n’aime pas aller dans un endroit pour ne rien faire. J’aime découvrir une ville, surtout lorsqu’elle possède un quartier historique.
La seule chose que l’on n’a pas pu faire, c’est de se faire un restau le soir avec le « fado », les chants portugais. Il parait que c’est très romantique.
Aussi, si vous voulez sortir de la ville, pour aller visiter les alentours, là je vous conseille de partir sur une semaine. En effet il faut très chaud à cette période de l’année et ce n’est pas possible de se baigner à Lisbonne.

Image

Lisbonne

Lisbonne

L’été dernier je suis partie avec mon copain à Lisbonne. Nous n’avions pas de vacances respectives alors l’idée c’était de partir 3 jours à Lisbonne.
3 jours c’est court mais ça nous a suffit pour faire le tour de la ville. Je n’inclus pas les musées, car au mois d’août nous voulions surtout être dehors, et profiter de la chaleur.
Si je devais donner une odeur à la ville de Lisbonne, je dirais qu’elle sent la sardine grillée. Certains dirons que ce n’est pas très flatteur, mais pour moi ça l’est. La ville regorge de petits restaurants qui ne payent pas de mine. Les terrasses sont installées à la va-vite dans de petites ruelles ombragées et on peut déguster des sardines grillées. On entend les mamans portugaises discuter d’une fenêtre à l’autre. C’était magique!
J’avais peur de la nourriture portugaise, car on pense surtout « morue » mais en réalité j’ai été suprise et j’ai bien profité (grosse addiction pour les pâtisseries portugaises – miam miam !- ). L’avantage de Lisbonne, c’est le prix de la nourriture, on a pu manger tout le  week-end pour des prix défiants toutes concurrences. 5euros le petit déj’ complet à deux, je crois qu’on ne peut pas se plaindre.
La vieille ville se situe sur une colline, ce qui donne un point de vue magnifique. En réalité il y a deux collines (celle que l’on aperçoit sur la photo, et celle sur laquelle je me trouve pour prendre la photo). Pour les plus courageux tout peut se faire à pied (c’est ce qu’on a fait), on rentre fatigué le soir à l’hôtel mais c’est de la bonne fatigue. Ou sinon il y a les tramways, qui ressemblent beaucoup à ceux de San Francisco. Ils sont magnifiques, mais souvent pleins à craquer de touristes (et de pic pockets).
Pour nous aider dans notre sélection de visite, on s’est armé du guide du Routard qui est très bien fait, pour trouver des endroits sympas et dénicher des petites adresses (plus ou moins secrètes).