Cowboy Bebop

Il y a peu de temps, j’ai découvert (grâce à mon amoureux : l’amour se cultive et nous cultive tel un potager, vous ne trouvez pas? ^^) une ancienne série télévisée d’animation japonaise (moi j’appelle ça un manga, mais c’est avant tout un livre de BD japonaise donc bon je donne le titre exact) qui s’appelle Cowboy Bebop. Je dis ancienne car elle date de 1998 et s’est terminée il y a un moment maintenant. Elle a été créée par Sunrise et réalisée par Shin’ichiro Watanabe. Elle a d’ailleurs été adaptée en film (c’est d’abord comme ça que j’ai découvert Cowboy Bebop) et en manga.

La série raconte l’histoire de chasseurs de prime qui voyagent grâce à un vaisseau spatial, dans un univers futuriste.  Les personnages Spike, Jeto, Faye Valentine, Ed et Ein sont très attachants et ce qui fait le charme de cette série, c’est bien les inspirations qui transpirent à chaque épisode : la science-fiction, les westerns spaghettis, les space opera, les comédies noires etc.

Après quelques recherches j’ai découvert que Cowboy Bebop s’inspire aussi de la culture américaine et notamment des époques du jazz bebop (qui étaient dans les années 50 un style de musique). On comprend donc pourquoi les scènes de combat (arts martiaux) et les batailles en vaisseaux spatiaux sont (si bien) synchronisées avec la musique. Car cette dernière a une place importante dans la réalisation. D’ailleurs chaque épisode est intitulé selon un titre d’une musique, qui influence le contenu de l’épisode.

Je vous conseille donc de regarder les épisodes. A mon grand désarroi il n’y en a que 26. Chaque épisode dure une vingtaine de minutes. Et ce que je vous recommande fortement, c’est de les regarder en japonais sous-titrés (on les trouve en streaming sur internet mais le sous-titre est en anglais. C’est comme ça que j’ai fait pour ma part). Les regarder en VO, ça donne tout de suite plus de charme, car on se plonge totalement dans l’univers manga.

 

Les instants simples

Ce qui caractérise un instant simple (selon moi) : être entouré des personnes que l’on aime, se retrouver dans un décor familier, ressentir une ambiance chaleureuse. Il faut peu de chose mais c’est grâce à des instants comme ceux là que l’on se ressource. Quant à moi, j’ai profité de quelques jours en famille en Haute-Savoie, qui m’ont permis de prendre un bon bol d’air pur.

L'air de la campagne

L’air de la campagne

Le magnifique Lac du Bourget

Le magnifique Lac du Bourget

Lyon : summertime

L’avantage (si je puis dire) de rester à Lyon durant l’été, c’est de pouvoir apprécier le calme (mais pas la chaleur caniculaire). Beaucoup de lyonnais partent en vacances et la ville est très agréable à vivre (moins de circulation, moins de monde). Il fait chaud (parfois très lourd), mais on peut profiter d’une balade nocturne dans la ville et apprécier les décors, les couleurs de l’été, les lumières de la nuit.

Un nouveau Ninkasi a ouvert ses portes vers Guillotière 

Graffs

Skatepark sur les quais

Skatepark sur les quais du Rhône

Image

Great Week-end

Great Weekend

Qu’il est agréable de passer un bon week-end entre amis, à la campagne. Faire la fête, se coucher à l’aube. Se réveiller avec un ciel bleu et prendre son café dehors sur la terrasse, entouré de ses amis. Farniente, barbecue, bronzer au bord de la piscine avec une petite musique pour rythmer le tout.
Un super weekend pour fêter les 23 ans et 24 ans de mes amies Océane et Marine.